Ces Noëls dont je m’ennuie…

Cette année, pour la première fois, à 31 ans, je recevrai ma famille pour le souper de Noël.

Je ne sais pas pourquoi, mais ça brasse des souvenirs. Je sens une grande responsabilité et je me sens vieillir. J’ai l’impression d’être devenu une femme du jour au lendemain, bam. Ma to-do list vient d’augmenter de 2 pages et je compte les heures qui me séparent du 25 décembre! Bon, peut-être pas à ce point-là, mais quand même. Sans farce, je ne pensais jamais recevoir le soir du 25. Dans ma tête, c’est les parents qui reçoivent. Faut dire par contre, que je suis très heureuse de recevoir ma famille chez moi.

Du coup, ça me rappelle mes Noëls d’autrefois. Ceux où ma grand-mère maternelle était vivante plus précisément. Vous ne trouvez pas que les  Noël changent une fois que nos grands-parents ne sont plus là ? J’ai l’impression que c’est eux qui nous tiennent ensemble.

La vie va tellement vite maintenant. On cours après le temps. On ne veut rien oublier et créer le plus de souvenirs possible pour nos enfants. On doit penser aux tours de lutin, au calendrier de l’avent, remplir le bas de Noël, aller choisir notre sapin, courir après le cadeau de l’éducatrice, sans oublier de cuisiner des dessert pour nos 4 réceptions, programmer les films de ciné-cadeaux (avoue que tu viens de le noter dans ton cellulaire) et voir si notre paire de collant pour mettre avec notre robe nous fait encore.

Moi la première, j’aime que tout soit parfait. Mais finalement, c’est toujours parfait quand on le fait avec notre cœur et qu’on est bien entouré.

Nos Noëls ont changés avec les années et c’est correct aussi. Nous sommes seulement la famille immédiate depuis 2-3 ans. J’apprécie le temps de qualité qu’on a ensemble. On prend le temps de manger, discuter, jouer avec les enfants, se rappeler des souvenirs..

Mais je suis aussi nostalgique des Noëls qu’on avait quand j’étais plus jeune. Nous allions à la messe de minuit. On faisait un réveillon et en revenant on ouvrait nos cadeaux. Ou bien je me revois préparer les boulettes pour le ragoût avec mon cousin Pier-Luc et mes deux voisines Véronique et Maryse. Et nous le soir de Noël, c’était gros. On faisait la sieste dans l’auto en redescendant de Masham pour être en forme le soir.

On était une quarantaine en fin de soirée, rien de moins. Les amis de nos parents venaient nous rejoindre après leur souper de famille. Il y avait notre beau Henri qui s’occupait de la musique, je m’occupais d’organiser des jeux (le fameux jeu des assiettes qu’on doit faire tenir entre deux parties de notre corps, je vous en reparlerai si ça vous intéresse hihi), mon père installait son bar dans le 2e petit salon. On faisait 5 tablées pour que tout le monde puisse manger chaud. On était 4-5 qui s’occupait de la vaisselle et une fois, m’a mère s’est retrouvé assise dans le lavabo pour aucune raison. Et le fameux lunch de minuit, c’est donc bon des sandwichs pas de croûte. C’était la beauté du temps des fêtes!

Fait cocasse, j’ai grandi dans une maison funéraire. Je sais, c’est atypique, mais ça me rendait attachante je crois hihi. Tout ça pour dire, qu’on en profitait donc pour faire du bruit, car c’était le seul moment où l’on se lâchait lousse. On en a fait des Party dans cette maison. J’aimerais ça un jour y retourner. Juste d’y penser, j’ai le cœur gros. Malgré les années, je suis encore capable de visualiser chaque pièce et me revoir faire la fête avec les gens que j’aime et voir ma grand-mère dans sa chaise berçante.

Ces Noëls ne reviendront pas. Mon fils ne connaîtra pas ce genre de Party ou de réveillon. Je sais que les familles sont de moins en moins nombreuses, ça doit avoir un lien aussi. Mais reste que tout ça n’est que des souvenirs.

Et vous, à quoi ressemble vos Noël ? C’est plus intime ? Vous louez une salle parce que vous êtes trop nombreux ?

 

Partager: Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Merci beaucoup Janie d’avoir partagé tes souvenirs de Noël. tu m’as fait revivre les miens également … De la vaisselle, on en a lavé. Hi Hi Hi !

    Chez tes grands-parents, comme chez tes parents qui ont prit le flambeau de main de maître, nous avons été reçus comme des rois, année après année, pendant plus de quarante ans.

    Au cours de toutes ces années, nous avons grandi, sommes devenus des adultes à tour de rôle, et à chaque année la famille s’agrandissait, Nous étions tellement heureux de se retrouver et de festoyer ensemble. Nous savions que l’on passerais une magnifique soirée entourée des gens qu’on aimait.

    Mes plus beaux souvenirs de Noël, sont ceux passé avec vous, je nous entends encore rire aux éclats !!! et bien sûr verser quelques larmes entre ça.

    C’est maintenant à vous Janie et Hugue de prendre la relève, votre tour de créer de magnifiques souvenirs pour Logan, qui un jour les raconteras à son tour.

    Un Noël rempli de magie, à toi et ta famille ma belle xxx